Comment j’ai créé mon histoire avec Cream…

 

« Qu’est-ce que tu veux faire après ton master ? », cette question que tout le monde s’est posée : nos parents, nos amis, et surtout nous-mêmes.

 

Pour y répondre, j’ai participé à des séances d’informations à l’ICHEC, notamment organisées par Cream « Vis ma vie de consultant », des workshops sur la négociation, les types de managers ou encore la gestion du temps.

 

C’est donc durant ces moments que mon histoire avec Cream a commencé. Et si le métier de consultant était fait pour moi ?

J’ai donc été à la rencontre des entreprises à la Job Fair de mon école, pour rencontrer des recruteurs et des consultants afin de me faire une meilleure idée du métier.

Au stand de Cream, on m’a proposé de participer au concours «Creamer for a day», grâce auquel tu pouvais gagner une journée dans la peau d’un consultant. Et spoiler alert…j’ai été sélectionnée!

Quelques mois plus tard, je me mets dans la peau d’un consultant et je suis les pas d’un Creamer expérimenté. Au programme : accueil dans les bureaux de Cream, réunions en plusieurs langues (merci l’ICHEC), analyses de process, rencontres avec d’autres consultants, démos… et pour finir la journée en beauté, une activité sportive avec Cream. Bref, une journée bien remplie et cette petite voix intérieure qui me disait «Wow, c’est vraiment ça que je veux faire !».

S’ensuit un appel des RH quelques jours plus tard pour me demander comment j’ai vécu cette journée et la prise de rendez-vous pour initier le processus d’entretien d’embauche. Alors que j’étais toujours en master, j’ai donc signé mon contrat pour commencer une fois mon diplôme en poche.

Cream a également mis en place un programme pour les jeunes diplômés « Lime Padawan » où on a eu l’occasion de s’impliquer dans un projet interne et de le présenter ensuite à la direction.

Et devinez quoi? Durant cette première annĂ©e, je suis retournĂ©e Ă  l’ICHEC oĂą j’ai animĂ© l’atelier « Vis ma vie de consultant » et j’ai Ă©galement participĂ© Ă  la Job Fair, en tant qu’Alumni cette fois !

 

La boucle est bouclée, mais ma carrière de consultante ne fait que commencer 🙂